Anneau gastrique

L'anneau gastrique est une technique restrictive réalisée sous laparoscopie.

La première pose d'anneau remonte à 1993 mais son développement s'est fait  autour des années 2000.
Elle reste une technique valide par sa sécurité et son efficacité.
Elle impose un suivi nutritionnel répondant à des régles simples :

  • 3 repas par jour en réduisant les quantités : équivalent d'une  petite assiette.
  • de suppression des grignotages et des boissons gazeuses et ou sucrées. Privilégier l'eau, eau minérales, thé, café, lait...Les boissons alcoolisées doivent se limiter à un à deux verres de vin par jour.     
  • une alimentation saine et équilibrée devant laisser une large place aux légumes et aux fruits sans oublier les protéines viande poissons ...
  • manger lentement au calme en insistant sur la mastication : 20 mastications à chaque bouchée et une minute entre chaque bouchée, sans prolonger le temps du repas au delà de 20 à 30 minutes. Chaque bouchée doit être de la valeur d'une  petite fourchette à huitre.          
  • d'augmentation de l'activité physique avec un minimum d'une demi heure de marche par jour. Etre actif tout au long de la journée  en privilégiant les escaliers à l’ascenseur, la marche à la voiture, en évitant les ambiances surchauffées.
  • garder le contact car les complications peuvent évoluer à bas bruit.

Technique de l’anneau gastrique ajustable

Bypass

Télécharger le fichier pdf de présentation

Principe Technique restrictive qui diminue le volume de l’estomac et ralentit le passage des aliments. Elle ne perturbepas la digestion des aliments.
Un anneau (dont le diamètre est modifiable) est placé autour de la partie supérieure de l’estomac, délimitant ainsi une petite poche. Peu d’aliments sont nécessaires pour remplir cette poche et la sensation de satiété apparaît rapidement. Les aliments vont s’écouler très lentement selon le principe du sablier.
Caractéristiques Seule technique ajustable

L’anneau est relié par un petit tube à un boitier de contrôle placé sous la peau. Cet anneau peut être serré ou desserré en injectant un liquide dans le boitier, à travers la peau. Un contrôle radiologique est nécessaire lors du suivi.

L’anneau peut être retiré au cours d’une nouvelle intervention en cas de complication, d’inefficacité ou sur demande du patient.

Perte de poids attendue De l’ordre de 40 à 60 % de l’excès de poids, ce qui correspond à une perte de poids d’environ 20 à 30 kg1. Le recul sur ces résultats est de 10 ans.

En cas de retrait de l’anneau, une reprise de poids est habituelle.

Durée moyenne de l’intervention 2 1 heure
Durée moyenne de l’hospitalisation3 2 à 3 jours
Mortalité liée à l’intervention 0,1 %
Principaux risques de complications Des complications mécaniques peuvent survenir après l’intervention, même après plusieurs années :
  • problèmes liés au boîtier : infections, déplacement du boitier sous la peau, douleurs au niveau de l’emplacement du boitier, rupture du tube reliant le boitier et l’anneau ;
  • glissement de l’anneau et dilatation de la poche au-dessus de l’anneau pouvant entraîner des vomissements importants voire l’impossibilité de s’alimenter ;
  • troubles de l’oesophage (reflux, oesophagite, troubles moteurs…) ;
  • lésions de l’estomac provoquées par l’anneau (érosion de l’estomac, migration de l’anneau).

Une nouvelle intervention peut s’avérer nécessaire pour retirer l’anneau ou pour réaliser une autre technique de chirurgie de l’obésité

1 Pour une personne de taille moyenne (1,70 m) avec un IMC égal à 40 kg/m2.
2 En l’absence de complication au cours de l’intervention.
3 En l’absence de complication après l’intervention.

La principale complication est la dilatation de poche qui peut être évitée par le respect des règles nutritionnelles.

La grossesse n'est pas souhaitable dans l'année qui suit l'intervention et une contraception efficace doit être mise en place. Passé ce délai une grossesse peut être menée à terme sans problème. L'ajustage de l'anneau doit être fait en début de grossesse en cas de vomissements. La distension des tissus sous l’influence des hormones peut favoriser la dilatation de poche.

LA SURVENUE DE VOMISSEMENTS AVEC INTOLÉRANCE ALIMENTAIRES AUX LIQUIDES ET AUX SOLIDES OU DE DOULEURS INHABITUELLES DOIT IMPOSER UNE CONSULTATION EN URGENCE bien souvent un desserrage de l'anneau peut suffire mais parfois une intervention en urgence s'impose tout retard pouvant avoir des conséquences graves.

Il n'y a actuellement aucun contenu classé avec ce terme.